Fatouma et Florian au micro de L'Afrique Enchantée (Crédits photo : Elliot Lepers)

Fatouma et Florian au micro de L’Afrique Enchantée
(Crédits photo : Elliot Lepers)

Dans la cadre du Tandem Paris-Dakar, durant lequel de nombreux événements sont organisés conjointement entre les deux capitales, l’émission de France Inter, L’Afrique Enchantée, s’est invitée mardi 9 avril à la Galerie le Manège, pour enregistrer une émission spéciale Mondoblog. “ En ligne de mire: l’Afrique 3.0 dont la jeunesse s’est emparée du web pour s’exprimer, témoigner et imaginer ses plans de l’Afrique de demain.
(Article écrit avec Pierrick de Morel)

Les soirées sont fraîches à Dakar. Mais rien qui n’empêche d’enregistrer une émission de radio en plein air. Mardi 9 avril, Vladimir Cagnolari et Solo Soro, les deux animateurs de L’Afrique Enchantée. Avec eux, Ziad Maalouf évoque le projet et la formation Mondoblog.

Cette soirée met également à l’honneur la nouvelle application mobile pour Android, Ndakaaru. Les contenus produits sur Mondoblog viendront enrichir cette Web app, développée spécialement pour l’occasion par l’équipe d’Agendakar-Nelam Services.

Installés sur des chaises hautes, au beau milieu d’un skate park, les deux animateurs mettent l’ambiance. Après l’introduction musicale du groupe Takeifa, ils commencent à évoquer Mondoblog, en compagnie de Ziad Maalouf. Arrivés à Dakar le vendredi 5 avril, en même temps que l’équipe de l’Atelier des médias, cela fait quatre jours qu’ils suivent et observent les blogueurs dans leurs formation et leurs reportages sur le terrain.

Mod2 et Docta graffent pendant l'émission L'Afrique Enchantée (Crédits photo : Elliot Lepers)

Mod2 et Docta graffent pendant l’émission L’Afrique Enchantée (Crédits photo : Elliot Lepers)

Tout au long de l’émission, le public découvre des portraits, des échos, des frasques de blogueurs interviewés durant ces derniers jours.

Moment fort de la soirée : Solo Soro lit un texte du camerounais William Bahiya, “journaliste presqu’engagé”. Le blogueur avait rédigé ses premières impressions sur la capitale sénégalaise. Il ne se doutait pas que son billet aurait les honneurs de l’antenne de France Inter.
“ Le matin du 6 avril 2013, je me suis aventuré dans les rues du quartier, et j’ai même longé l’autoroute de la capitale sénégalaise qui relie Patte d’Oie au quartier Front de terre. J’ai rencontré des Sénégalais et des Sénégalaises. Plus exactement, je les ai observées de loin. J’ai été au marché. Ils parlaient le wolof, le français, le wolof encore, le français en wolof, le wolof en français exactement comme dans l’oeuvre de Sembène. ”

Invité sur le plateau, Florian Ngimbis, blogueur de la première heure, raconte ses débuts sur Mondoblog. Sur son blog, Kamer Kongossa, il parle de choses sérieuses de la société camerounaise avec un ton léger. Son premier billet, intitulé Tout doux le chien ! évoquait la crise économique dans son pays natal.
“ Dans la première moitié des années quatre vingt-dix le Cameroun à l’instar de tous les pays de la zone franc -CFA s’entend- connut une dévaluation de sa monnaie. Dès lors, les camerounais se débarrassèrent de toutes leurs habitudes onéreuses : voitures, triple repas, vacances et… chiens ! ”

Deuxième invitée, Fatouma, blogueuse et enseignante malienne de la saison 2 qui a commencé à blogger pour témoigner de l’invasion des rebelles à Tombouctou. Dans ses derniers billets, Faty défend l’islam véritable, religion de partage et d’ouverture vers les autres croyances.
“ J’essaye de me renseigner le plus possible ici, auprès des autres mondoblogueurs, pour pouvoir m’ouvrir au monde et retourner un jour à Tombouctou. ”

Après une heure d’enregistrement, tout le monde se retrouve autour d’un cocktail, le moment de se raconter toujours plus d’histoires.

The following two tabs change content below.
Raphaëlle Constant

Raphaëlle Constant

Community manager pour Atelier des Médias et Mondoblog. Etudiante au Centre de Formation et de Perfectionnement des Journalistes.
Raphaëlle Constant

About Raphaëlle Constant

Community manager pour Atelier des Médias et Mondoblog. Etudiante au Centre de Formation et de Perfectionnement des Journalistes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation